Se lancer dans le boot sur l’utilisation du SSD sur raspberry

Se lancer dans le boot sur l’utilisation du SSD sur raspberry

Je souhaite utiliser un SSD car jeedom utilisera beaucoup de cycle de lecture .

Commande d’un SSD : mettre le lien

Les étapes sont les suivantes:

Création de l’image sur la carte SD et sur le SSD en utilisant Win32disk

Mettre fichier ssh sur carte SD et SSD

Dans mon cas, la méthode classique décrite un peu partout ne fonctionne pas, impossible d’obtenir 17:3020000a

Donc autre méthode

http://framboiseaupotager.blogspot.com/2018/09/raspberry-pi-episode-3-booter-sur-un.html

Modifier le fichier /boot/cmdline.txt comme suit (à partir de la console SSH en étant booter sur cartde SD)

root=/dev/sda2 pour que la partition Sda2 du SSD soit monté sur « / »

Ensuite il faut modifier fstab

La dernière chose à faire, sera de modifier le fichier /etc/fstab qui indique au système quelles partitions sont à monter au démarrage. En effet, dans le fichier actuel, il est indiqué que la partition /dev/mmcblk0p2 doit être montée sur « / » (root). Maintenant, root devra être associé à /dev/sda1

Attention toutefois, à ce stade, d’éditer le bon fichier. Car si vous avez suivi cette procédure jusqu’ici, vous devriez toujours être avec un montage « / » qui est sur « /dev/mmcblk0p2 ». Donc si vous éditez « /etc/fstab », ce sera celui qui est dans la partition de la carte SD et pas celle qui est sur le disque SSD. Pour accéder au disque SSD, il va falloir le monter sur un répertoire. Par exemple:
sudo mkdir /home/ssd
sudo mount -t ext4 /dev/sda1 /home/ssd
sudo nano /home/ssd/etc/fstab
Ensuite dans le fichier commentez la ligne qui permet de monter l’ancienne partition et ajoutez une ligne qui monte la nouvelle sur « / »:
proc            /proc           proc    defaults          0       0
PARTUUID=c2d8e141-01  /boot           vfat    defaults          0       2
#PARTUUID=c2d8e141-02  /               ext4    defaults,noatime  0       1
/dev/sda1       /       ext4    defaults,noatime        0       1
# a swapfile is not a swap partition, no line here
#   use  dphys-swapfile swap[on|off]  for that
Ensuite rebootez et vérifiez que tout est bien monté en lançant la commande « mount ».
Vous devriez voir (entre autres) les lignes:
/dev/sda1 on / type ext4 (rw,noatime,data=ordered)
/dev/mmcblk0p1 on /boot type vfat ….

Ensuite il faut étendre la partition

http://debian-facile.org/atelier:chantier:redimensionner-la-partition-racine-a-chaud-sans-la-demonter

Passer en mode admin

http://www.soft-alternative.com/raspberry-pi-activer-desactiver-compte-super-utilisateur-raspbian.php

Puis

fdisk /dev/sda 

Ce qui est important c’est de prendre en note le secteur de départ de votre partition /dev/sda2

Ensuite d / 2/ pour détruire partition 2 (sda2) : ne détruit pas les données juste la table

Puis n / p / 2 on met le max en taille et on garde la signature ext4

Puis w pour sauvegarder

À ce stade, le système doit être redémarré afin que le noyau relise et applique la nouvelle table de partition. on va tout de même forcer un fsck sur la prochaine réinitialisation pour s’assurer que la partition est saine avant son montage.

touch /forcefsck
init 6

après le redémarrage on va informer le système de fichier de ce changement de taille

resize2fs /dev/sda2

Puis un dernier redémarrage et voila

Update : installation du SSD avec le dernier raspberry

J’avais testé la manip avec un vieux raspberry et j’y étais parvenu moyennant quelque adaptation de la procédure.

Ici comme j’ai le dernier raspberry, je pense pouvoir m’en sortir en suivant les méthodes déjà existantes sur le web.

Je vais utiliser cette méthode:

https://www.domo-blog.fr/installer-jeedom-sur-raspberry-pi-nouvelle-procedure-jeedom-3-0/

J’obtiens bien le code 302000a, à la différence du vieux raspberry

Les commentaires sont clos.